Stratégie Vision Zero

Malgré le fait que le taux de fréquence des accidents du travail (nombre d’accidents reconnus * 100 / nombre de travailleurs-unité) a connu une baisse significative tout au long des dernières années, passant de 27,44 en 1960 pour atteindre 5,37 en 2014, tous secteurs confondus, il se maintient à ce niveau depuis 2011.

Pour sortir de cet état de stagnation des accidents du travail, les partenaires nationaux marquent leur volonté solidaire en s’engageant à faire davantage fléchir la courbe des accidents du travail, en particulier ceux entraînant des accidents graves et mortels.

En signant la Charte nationale VISION ZERO le 24 mars 2016 au forum de la sécurité et de la santé au travail, les partenaires nationaux ont marqué le pas en déclarant leur responsabilité partagée dans la promotion de la sécurité et de la santé au travail, y compris les accidents de trajet et les maladies professionnelles. Les thèmes forts en étant la responsabilisation, la prévention et la formation à tous les niveaux de l’entreprise.

Conscients que la prévention des accidents liés au travail relève d’une responsabilité partagée, les partenaires de la Charte nationale VISION ZERO s’engagent à mettre en œuvre un plan d’action pour promouvoir, coordonner et redynamiser la sécurité et la santé au travail.

« VISION ZERO » ne signifie pas que le risque au travail est nul, mais qu’il faut réduire au maximum les sources potentielles de risque.

0

ACCIDENTS DU TRAVAIL
EN 2015 (régime général)