Pourquoi Vision Zero?

Malgré le fait que le taux de fréquence des accidents du travail (nombre d’accidents reconnus * 100 / nombre de travailleurs-unité) a connu une baisse significative tout au long des dernières années, passant de 27,44 en 1960 pour atteindre 5,37 en 2014, tous secteurs confondus, il se maintient à ce niveau depuis 2011.

Pour sortir de cet état de stagnation des accidents du travail, les partenaires nationaux marquent leur volonté solidaire en s’engageant à faire davantage fléchir la courbe des accidents du travail, en particulier ceux entraînant des accidents graves et mortels.

En signant la Charte nationale VISION ZERO le 24 mars 2016 au forum de la sécurité et de la santé au travail, les partenaires nationaux ont marqué le pas en déclarant leur responsabilité partagée dans la promotion de la sécurité et de la santé au travail, y compris les accidents de trajet et les maladies professionnelles. Les thèmes forts en étant la responsabilisation, la prévention et la formation à tous les niveaux de l’entreprise.

Conscients que la prévention des accidents liés au travail relève d’une responsabilité partagée, les partenaires de la Charte nationale VISION ZERO s’engagent à mettre en œuvre un plan d’action pour promouvoir, coordonner et redynamiser la sécurité et la santé au travail.

« VISION ZERO » ne signifie pas que le risque au travail est nul, mais qu’il faut réduire au maximum les sources potentielles de risque.

0

ACCIDENTS DU TRAVAIL
EN 2014

0

Principes

  • La vie est un bien non négociable.
  • L’homme n’est pas infaillible et la« VISION ZERO» part du principe que l’homme commet des fautes.
  • Les limites de tolérance se situent dans la résistance physique de l’homme.
  • Chacun a droit à un lieu de travail sain et sécurisé et c’est le rôle du gouvernement, des entreprises et de toutes les parties prenantes de le garantir.
0

Règles

  • Faire preuve de leadership et d’exemplarité en matière de sécurité et de santé au travail
  • Analyser de manière systématique tous les risques et dangers
  • Mettre en place un programme d’amélioration continue doté d’objectifs mesurables
  • Veiller à une organisation systémique des aspects touchant à la sécurité et à la santé au travail en insistant sur la clarté des consignes
  • Utiliser exclusivement une technologie garante de sécurité et de santé
  • Veiller à la qualification et au développement des compétences des salariés
  • Investir dans la participation active et la responsabilisation des salariés